Technologie, Jeux-vidéo & Espace

SpaceX – Atterrissage réussi pour le Starship SN15 : C’est historique !

C’est un exploit pour SpaceX et son prototype de Starship, le SN15 ! Pour la première fois, un engin spatial atterrit dans sa configuration initiale du décollage !

Aujourd’hui, ce mercredi 5 mai 2021 (heure de Boca Chica),  SpaceX vient à nouveau de réaliser un exploit avec son prototype de Starship, le SN15 !
Pour la première fois dans l’histoire humaine, un engin spatial atterrit dans sa configuration initiale du décollage !

C’est-à-dire qu’il a atterri avec l’ensemble de ses composants. À contrario des lanceurs actuels destinés au transport humain, où c’est seulement la capsule de l’équipage qui revient sur terre.
Comme c’est le cas pour le Soyous russe, la Crew Dragon de SpaceX ou encore la navette spatiale américaine (qui se séparait de ses deux boosters puis de son réservoir après décollage).

Autre exploit réalisé par la compagnie d’Elon Musk et son Starship SN15 : L’atterrissage rétropropulsé d’un vaisseau spatial destiné aux voyages humains.

À l’heure actuelle, seuls les modèles Falcon 9Falcon 9 “Crew Dragon” et Falcon Heavy de SpaceX ainsi que la New Shepard de Blue Origin, sont capables de faire atterrir leur premier étage à la verticale par rétropropulsion.

SpaceX récupère une Falcon 9 pour la 9eme fois. – APYRE Espace, Gaming & Tech
C’est une routine pour tous ceux qui suivent l’actualité spatiale, Space X récupère quasiment la totalité des lanceurs Falcon 9 depuis maintenant plusieurs années. La technique étant de plus en plus aboutie, c’est lors de la 21ème mission Starlink que Space X a récupéré le lanceur B1051 pour la 9ème…
apyre.fr

Mais ce sont des engins utilisés à l’envoi de matériel et d’équipage dans l’espace pour ce qui est des lanceurs de SpaceX, et destinés au vol touristique suborbital pour celui de Blue Origin. Pour ce dernier, la capsule revient sur terre à l’aide de ses parachutes, indépendamment de son lanceur qui atterrit par rétropropulsion, exactement comme la capsule Crew dragon de SpaceX.

C’est donc une nouvelle étape qui vient d’être franchise dans le développement du Starship. Mais aussi une belle preuve que l’ingénierie humaine a encore de belles choses à concevoir pour nous rapprocher toujours un peu plus des étoiles.


Pour rappel, le précédent prototype du Starship, le SN11, avait explosé juste avant son atterrissage le 30 mars dernier, au moment d’entamer sa manœuvre de remise à la verticale : le Belly Flop.

SpaceX – Starship SN11 : Analyse du vol (MAJ du 05/04/21) – APYRE Espace, Gaming & Tech
Nous revenons en détails sur le vol, ainsi que sur les causes possibles de l’explosion du SN11, suite aux informations de SpaceX.
apyre.fr

Le SN10, quant à lui, avait réussi à atterrir le 3 mars. Mais ce fut un semi-exploit. En effet, il finira par exploser quelques minutes plus tard. Une vitesse élevée et un dysfonctionnement d’une majorité des trains d’atterrissage seront les principaux responsables du contact violent avec le sol lors de l’atterrissage.


Tout comme pour notre couverture des lancements du SN11 et du SN15, qui ne fut pas de tout repos avec les nombreux reports (mais c’est aussi ça qui fait tout le suspens d’un lancement de Starship…), nous vous tiendrons informé du calendrier de SpaceX pour ce qui concerne les prochains essais des prototypes de Starship. Le prochain sera le SN16.

Et nous gardons aussi un œil sur le BN1, qui est le premier prototype de Super Heavy.

Il n’est pas prévu que ce prototype vole. Mais il sert à mettre en place les modes opératoires de sa construction dans un premier temps, puis sera utilisé pour tester son transport et son installation sur les infrastructures de lancement dans un second temps.

Pour rappel,  Super Heavy sera le premier étage du Starship et reviendra lui aussi se poser par rétropropulsion.


Encore plein de moments exceptionnels à vivre en perspective…
Et comptez sur nous pour vous en tenir informé.


Plus d’actualités SpaceX :

SpaceX amènera les prochains hommes sur la Lune – APYRE Espace, Gaming & Tech
SpaceX a été sélectionné par la Nasa pour construire l’atterrisseur lunaire du programme Artemis.
apyre.fr
Pourquoi SpaceX a-t-il été choisi par la NASA pour le HLS ? – APYRE Espace, Gaming & Tech
Nasa a détaillé les raisons du choix de SpaceX pour le programme Artemis et la construction de l’atterrisseur lunaire
apyre.fr
NASA – SpaceX – Ce qu’il faut retenir de la conférence après le lancement de la mission Crew 2 – Alpha – APYRE Espace, Gaming & Tech
Première conférence de presse de Elon Musk après l’attribution du contrat HLS et le départ de Crew-2 vers l’ISS avec Thomas Pesquet.
apyre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent

Themis - Premier test de la Turbopompe électrique du prochain moteur Prometheus

Article suivant

Century : Age of Ashes, vivez des combats aériens épiques à dos de dragon

Autres articles