Technologie, Jeux-vidéo & Espace

La FAA autorise enfin SpaceX à lancer son Starship/Super Heavy

SpaceX est enfin autorisé par la FAA à lancer son Starship/Super Heavy.

La “Federal Aviation Administration” ou FAA, agence gouvernementale américaine chargée des réglementations et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis, vient de rendre son avis très attendu : SpaceX va pouvoir reprendre ses tirs de fusées sur sa base de Boca Chica au Texas.


Les lancements peuvent reprendre

Cela faisait des mois que la FAA supervisait un examen environnemental de la région où se situe la base de SpaceX, d’où la société effectue ses lancements de fusées expérimentales Starship/Super Heavy. Des associations de conservation des oiseaux sauvages ont en effet dénoncé les effets néfastes de l’activité de SpaceX sur la faune sauvage locale, notamment sur des espèces en voie de disparition.

C’est donc après six mois de retard que la FAA a enfin publié son rapport, de 77 pages, le 13 juin 2022. Ce dernier stipule que SpaceX peut reprendre ses tests de lancements, mais l’entreprise d’Elon Musk aura cependant plus de 75 mesures à prendre pour atténuer ses effets néfastes sur l’environnement.

Après avoir examiné et analysé toutes les données et informations disponibles sur les conditions existantes et les impacts potentiels, ainsi que les mesures d’atténuation identifiées dans le PEA que SpaceX doit mettre en œuvre, la FAA a déterminé que l’action proposée n’affecterait pas de manière significative la qualité de l’environnement humain. Par conséquent, la préparation d’une déclaration d’impact sur l’environnement (EIS) n’est pas nécessaire et la FAA émet cette déclaration atténuée d’absence d’impact significatif (FONSI).

Extrait du rapport de la FAA

Oui mais…

Ainsi, dans toutes les mesures que doit prendre SpaceX, on peut trouver entre autres ces points ci-dessous.

Sur l’accès :

  • La route qui mène au site de lancement et à la plage, devra être fermée moins souvent ;
  • SpaceX a interdiction de fermer cet accès lors de 18 jours fériés et il y aura une limitation à cinq fermetures le week-end par an ;
  • Les fermetures seront limitées à 500 heures par an pour les opérations dites “normales”, à cela s’ajoutent 300 heures supplémentaires pour traiter des “anomalies” ;
  • Afin de limiter le trafic routier, l’entreprise devra mettre en place des navettes.

Pour les vols :

  • SpaceX sera limité à dix vols par an, à savoir cinq vols orbitaux et cinq vols suborbitaux.

Les installations :

  • Il y aura une modification de l’éclairage du site ;
  • Mise en place d’un plan pour minimiser les risques de rejets accidentels de substances polluantes.

Pour la faune :

  • SpaceX va devoir embaucher un biologiste pour la surveillance de la faune dans la région ;
  • Sur la plage, si des nids de tortues marines sont découverts avant un lancement, les œufs devront être retirés en partenariat avec Sea Turtles Inc ;
  • Mise en place de mesures de protection des rapaces, afin qu’ils évitent de faire leurs nids sur les structures.

Ceci n’est que quelques-unes des mesures que devra prendre SpaceX sur le site. On le voit, cette approbation ne s’est pas faite sans contreparties.


Du côté de SpaceX on se félicite de cette décision :

“Un pas de plus vers le premier test en vol orbital de Starship”

Tweet de SpaceX

En revanche, les associations de protection de la nature sont beaucoup plus déçues. Notons que l’American Bird Conservancy (ABC), avait récemment reçu plus de 30 000 signatures de citoyens concernés pour sa pétition, contre le projet de SpaceX.

« Nous sommes déçus de cette décision, mais Elon Musk et son équipe ne veulent certainement pas nuire aux espèces menacées. Nous espérons que l’équipe SpaceX verra que la vie ici sur Terre mérite plus d’attention et acceptera de minimiser les impacts sur l’installation de Boca Chica. »

Mike Parr, président d’ABC.

L’association réfute le rapport de la FAA :

Selon une analyse du Coastal Bend Bays & Estuaries Program, la population de Pluviers siffleurs dans la région de Boca Chica a diminué de 54 % sur 3 ans (2018-2021) lorsque SpaceX a mis en place des tests d’opérations et commencé à lancer des fusées – indiquant la santé déclinante de l’habitat des oiseaux.

American Bird Conservancy

Le débat n’est donc pas totalement clos entre SpaceX et les défenseurs de la nature.

Pour finir, notons que cette décision n’autorise pas tout de suite les tirs de fusées. Oui, SpaceX doit d’abord mettre en œuvre les exigences de la FAA ; qui pourra ensuite donner, ou non, le feu vert final au lancement du Starship/Super Heavy.



Relu et corrigé par : Opti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent

Le DLC de Resident Evil Village arrive cet automne

Article suivant

Supraland est disponible gratuitement sur Epic Games Store

Autres articles